HYPNOSE ET ANXIETE

Hypnose

Qu'est-ce que l'anxiété ?

L'anxiété, c'est une une appréhension, c'est la crainte d'un danger qui n'est pas toujours identifié et face auquel on se sent totalement impuissant. L'incertitude du lendemain devient insupportable, parce que le consultant imagine que les choses peuvent mal se passer. Alors, il s'inquiète, avec l'intime conviction que la peur évitera le danger. D'une certaine façon, cela le rassure, car il a alors l'illusion de pouvoir conjurer le sort. 

Quels sont les symptômes de l'anxiété ?

Ils sont de deux ordres :

dans le corps : estomac noué, difficultés respiratoires, palpitations, transpiration, mal de tête, problèmes digestifs, tremblements, mains moites, vertiges. 

dans la tête : sommeil perturbé, sentiment d'un danger proche, manque de concentration, irritabilité, fatigue, pensées qui tournent en rond. 

Quels sont les divers types d'anxiété ?

L'anxiété normale

Elle est déclenchée par une situation inhabituelle qui oblige à affronter l'inconnu : par exemple, à la veille d'un examen ou d'un entretien d'embauche.  Ou peut-être aussi lors d'un déménagement, ou encore à la suite d'un divorce, au début d'une période de chômage ou à l'annonce d'une maladie. 

Il s'agit parfois aussi d'une situation réelle, déjà vécue et pénible, dont le consultant redoute à l'avance les conséquences négatives si elle survient à nouveau. 

En moyenne, une personne anxieuse passe 1 heure par jour à se faire du souci.

L'anxiété chronique

Il peut parfois arriver que l'anxiété devienne chronique. Il s'agit du trouble anxieux généralisé. Totalement irrationnelle, elle finit par envahir la vie quotidienne.  L'avenir est pour lui source d'anxiété permanente, ce qui peut conduire le consultant à se faire du souci jusqu'à 5 heures par jour en moyenne. 

Il éprouve une sensation diffuse de danger, de catastrophe imminente, alors qu'en réalité, tout va bien pour le moment et que l'événement redouté a généralement peu de chances de se produire dans l'immédiat :  par exemple  l'avenir professionnel des enfants alors qu'ils sont encore petits ou ou bien une catastrophe écologique ou encore la fin du monde.

Même si un événement agréable s'annonce , il craint qu'un imprévu néfaste ne vienne gâcher la fête, comme un grain de sable dans la machine. 

Quelles sont les origines de l'anxiété ?

L'anxiété se déclenche en raison de l'environnement du consultant dont le tempérament est nerveux depuis toujours. Elle peut survenir à divers moments :

- au cours de l'enfance

Plusieurs cas sont alors possibles :

Il se peut  que des parents soient eux-mêmes très anxieux et qu'ils transmettent leurs angoisses à leurs enfants.

Il arrive aussi que des parents aient un comportement soit trop exigeant, soit trop protecteur envers leurs enfants, ce qui induit chez eux un manque de confiance en soi, les persuadant que le monde est rempli de dangers auxquels ils seront incapables de faire face.

Certains événements peuvent aussi être la cause de l'anxiété de l'enfant : par exemple, une mésentente entre les parents, un problème de santé chez l'enfant ou chez un parent,  la naissance d'un frère ou d'une soeur, voire d'autres événements traumatisants parfois plus graves. 

- au cours d'une période plus tardive , parfois à l'âge adulte :

Le sentiment latent d'insécurité est parfois réveillé par un climat général évoquant une menace imminente. Par exemple, lors d'une épidémie, comme celle de la Covid-19, virus mortifère qui génère la crainte de contracter cette maladie, et même la possibilité de trouver la mort, que ce soit pour soi ou pour ses proches. 

 

Quels autres troubles accompagnent parfois l'anxiété chronique ?

Dans environ un cas sur deux, l'anxiété chronique se combine avec d'autres troubles anxieux, dont entre autres une phobie ( parfois l'agoraphobie ou la phobie sociale) , un toc (trouble obsessionnel compulsif), une crise de panique ou encore une addiction (par exemple à la nicotine ou à l'alcool). 

Quelles sont les conséquences de l'anxiété chronique ?

A long terme, l'anxiété chronique peut conduire le consultant à s'absenter à l'école ou au travail. Elle peut aussi mener à développer une dépression, du diabète ou des troubles cardio-vasculaires. 

C'est pourquoi, lorsque le consultant prend conscience de son anxiété, il est important qu'il agisse au plus tôt pour la traiter. 

Comment guérir de l'anxiété ?

Plusieurs conseils et méthodes sont efficaces et complémentaires.

  • En tout premier lieu, il est important d'observer une bonne hygiène de vie. 

L'idéal est de faire régulièrement un peu de sport, de manger le plus équilibré possible, de limiter la consommation d'alcool et de café. Il est important aussi de stopper le tabac et de dormir chaque nuit un nombre d'heures suffisant.

 

  • Ensuite, avoir recours à la phytothérapie est une bonne idée, essentiellement pour améliorer la qualité du sommeil. Il existe diverses possibilités d'infusions de plantes et de feuilles. Parmi les plus célèbres, citons la valériane, la passiflore, l'aubépine et la camomille. Vous aurez un choix bien plus large encore dans une herboristerie, ou bien vous trouverez facilement des mélanges tout préparés en grande surface. 

 

  • Cependant, dans bien des cas, un recours aux médicaments s'avère indispensable. 

Certains sont disponibles sans ordonnance, mais en cas de besoin, votre médecin peut vous prescrire des anxiolytiques.

 

  • Enfin, une thérapie alternative est recommandée pour compléter la panoplie. Le recours à l'hypnose est un excellent choix. Je vais à présent vous expliquer pourquoi.

De quelle manière l'hypnose soulage-t-elle l'anxiété ?

Lors du premier entretien, le consultant peut s'exprimer en toute liberté au sujet de son anxiété. Il accepte ses émotions ; il se sent  en confiance et compris par le thérapeute qui l'écoute avec attention et empathie. 

Le cadre chaleureux et intime du cabinet contribue aussi à rassurer et à détendre le consultant. 

Puis, au cours de la séance d'hypnose dédiée à l'anxiété, la première partie de mise au bord du sommeil, appelée induction, invite le consultant à se relaxer, à ressentir le bien-être, Grâce à des images mentales positives, le consultant se crée un espace de confort et de sécurité. Cela lui permet de s'ancrer dans le moment présent, libéré des soucis du passé et de la crainte de l'avenir.

Durant la phase de transe, il est amené à pratiquer une respiration lente et profonde, apaisante et régulatrice du rythme cardiaque.

Ensuite, le consultant est guidé par le thérapeute pour se connecter à ses ressources intérieures, pour redécouvrir ses forces cachées, ses qualités oubliées et des souvenirs heureux. Cela l'aide à reprendre confiance en lui, à renforcer son estime de lui-même. Il se sent alors capable de changer pour mieux accepter les aléas de la vie et les gérer avec efficacité.

Enfin, le thérapeute oriente le consultant à se visualiser dans l'avenir et à se voir empreint de tranquillité et de sérénité dans sa vie quotidienne.

 

Conclusion

Si vous vous reconnaissez dans cet article, si vous vivez en ce moment une situation anxiogène, n'hésitez pas à me contacter. Je répondrai présente à votre appel. 


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.